• Commune de Saint Martin d'AuxignyLes actualités de la Commune de Saint Martin d'Auxigny.
  • Un village fleuriCommune de Saint Martin d'Auxigny
  • Ses animations et spectaclesCommune de Saint Martin d'Auxigny
  • Un environnement plaisant en toute saisonCommune de Saint Martin d'Auxigny
  • Son Comice et ses MissCommune de Saint Martin d'Auxigny
  • Un village en BerryCommune de Saint Martin d'Auxigny
  • Ses sentiers de randonnéesCommune de Saint Martin d'Auxigny
  • Fête du 14 juilletCommune de Saint Martin d'Auxigny

 

Anne-Marie Escoffier

Nous avons eu l’honneur lors de l'assemblée générale des Maires du Cher de recevoir Madame le Ministre Anne-Marie Escoffier Ministre déléguée auprès de la ministre de la Réforme de l'Etat, de la Décentralisation et de la Fonction publique, chargée de la Décentralisation.

 

Malgré un message difficile à faire passer, baisse des dotations aux collectivités, grace à un art évident de la prise de parole en publique, mme Escoffier à pendant plus d’une heure répondu point par point aux différentes inquiétudes exprimées par monsieur le président des maires du cher.


Nommée ministre déléguée à la décentralisation, Anne -Marie Escoffier, jusque-là sénatrice de l'Aveyron, est une spécialiste avertie des collectivités territoriales. Sa nomination, qui a surpris cette Landaise passée de la préfectorale au Sénat, enchante ses petits-enfants… Récit de ses tous premiers instants de ministre : Il était 18h jeudi dernier. A Rodez, Anne- Marie Escoffier, sénatrice (radicale de gauche) de l'Aveyron, marche dans la rue. La réunion à laquelle elle a participé vient de se terminer. Elle rentre chez elle à Belcastel quand son téléphone sonne. Jean-Michel Baylet, président du parti radical de gauche, est à l'autre bout du fil. « Il m'a demandé si j'étais partante pour le ministère de la décentralisation », confie cette femme à l'élégance classique, qui ne se laisse pas facilement démonter.


Ministre délégué à la décentralisation, cette fonction va comme un gant à l'ancienne préfète de l'Aveyron de 1999 à 2002, puis de l'Yonne jusqu'en 2008. Elle fait partie des personnalités politiques qui connaissent à fond les arcanes administratives de la territorialité et de la fonction publique. Haut fonctionnaire, elle est entrée en 1989 au ministère de l'Intérieur et de la décentralisation comme administrateur civil. Puis, à partir de 1992, passée dans le corps de l'inspection générale de l'administration, elle devient dès l'année suivante rapporteur général de la commission d'étude s sur les relations financières entre l'État et les collectivités local.

 

Née dans les Landes un 15 août, en pleine Seconde Guerre mondiale, passée par Paris et Lyon, elle se fixe avec son époux en Aveyron pour lequel ils ont tous deux éprouvé un coup de cœur.

 

Passionnée, toujours très active, Anne -Marie Escoffier abandonne l'administration pour gagner le camp des politiques. Elle est élue conseillère générale en 2008, puis dans la foulée sénatrice. Au Palais du Luxembourg, ses collègues lui avaient confié la vice-présidence de la délégation sénatoriale aux collectivités territoriales et à la décentralisation.

 

 


Tag(s) : #Informations Générales